Ra Hachiri

Nous sommes vigilants

Le premier Service Territorial d’Incendie et de Secours (STIS), ainsi qu’un corps de sapeurs-pompiers volontaire ont été créés par arrêté préfectoral du 11 juillet 1988, suite au passage du cyclone Kamissy en 1984, et à la dépression tropicale Félixa en 1985. Le STIS était alors constitué de deux unités de secours basées à Pamandzi et Kawéni. Il comprenait 25 agents du service intérieur et des bâtiments, qui partageaient leur journée entre les deux services, avec comme seul matériel une camionnette de 600 litres et un camion de 2500 litres.

 

Placé sous la responsabilité du chef du service de la défense et de la protection civile (service de la préfecture) jusqu’au 31 décembre 1992, le STIS acquiert son autonomie le 1er janvier 1993. Le service se composait alors d’une direction et deux centres de secours.

 

Les casernements « vétustes et inadaptés » furent améliorés en 1998 avec la construction du centre de secours principal de Kawéni. Il aura fallu attendre l’an 2000 pour que les locaux du centre de secours de Pamandzi soient entièrement remis en état. La direction STIS était toujours basée dans la caserne du centre de secours de Kawéni, dont les locaux étaient confrontés aux mêmes problèmes.

 

Dans le milieu des années 1990, et ce jusqu’en 2006, les délais d’intervention en Grande-Terre, hors du secteur de Mamoudzou, allaient de 20 minutes à plus de 01 heure 30. Les différents rapports d’inspection préconisaient donc la création de « 7 autres centres de secours entre 1998 et 2005, avec comme objectif une couverture totale de l’île au moyen de 9 centres de secours ».

 

Suite au transfert de l’exécutif de la préfecture au Conseil général en 2004, le service changea de dénomination pour devenir le Service d’Incendie et Secours (SIS). A cette occasion, son organisation fut revue, notamment par la création d’un conseil d’exploitation, la décentralisation des appels du « 18 et 112 », sans oublier l’évolution du statut des sapeurs-pompiers de Mayotte.

A partir de 2006, le SIS connait une énorme évolution en quelques années. En février 2008, Les sapeurs-pompiers recrutés dans l’île obtiennent le statut et les avantages des sapeurs-pompiers professionnels, à l’identique de leurs collègues de l’Hexagone et des DOM. En outre, les interventions des sapeurs-pompiers deviennent de plus en plus performantes.

En effet, de nouveaux moyens sont désormais disponibles : des tenues aux normes, des camions citernes (au moins deux par site), une dizaine d’ambulance et une grande échelle pivotante semi-automatique et la création d’un véritable CTA/CODIS en juin 2009. De plus, le personnel bénéficie également de formation continue, ce qui leur permet, d’quérir des automatismes en exécutant régulièrement des manœuvres, afin d'être prêt lorsqu'ils sont confrontés aux interventions réelles, aussi bien en secourisme qu'en incendie, ou dans les domaines spécialisés.

Enfin, avec l’ouverture des nouvelles casernes en 2010, Chirongui en janvier, Acoua et Longoni en juin, et l’inauguration de l’Ecole Départementale en mars 2012, la protection des Mahorais est considérablement intensifiée. Toujours au Centre de l'ile, l'ouverture du Centre de Secours Principale de Kahani en 2012 a également permis de couvrir un secteur jusque-là très défavorisé en matière de secours.

Pour que la couverture opérationnelle soit complète dans les délais raisonnables, et conformément au SDACR, il est nécessaire d’ouvrir le Centre de secours de Dembéni, ainsi que deux autres de premières interventions au nord (Handrema) et au sud (Passi-kéli) dans les plus brefs délais. Les événements climatiques catastrophiques des années 1984-1985 ont eu pour impact indirect la mise en place d’un service de secours de plus en plus professionnel et efficace.

Aujourd’hui, le Service Incendie et Secours continue son évolution en devenant officiellement un SDIS depuis le 1er juillet 2014, sous la direction du Lieutenant-colonel Bertrand Cassou. Avec l’acquisition de START, un logiciel de gestion des alertes, la mise en place du Service Nautique, la création de son site internet, le SIS de Mayotte s’érige en un véritable service départemental d’incendie et de secours (SDIS) comme en Métropole et dans les DOM.

Présentation du sdis de mayotte :

La caserne de Kawéni en 1989